Tu es là

Qui peut investir dans une offre Reg A +?

Qui peut investir dans une offre Reg A +?

N'importe qui! (voir les exceptions ci-dessous). Les investisseurs de la rue principale du monde entier peuvent investir dans le cadre de la réglementation A + dans des sociétés qui font leurs offres d’actions avec l’aide de Manhattan Street Capita. Les investisseurs ordinaires n'ont pas besoin d'être riches pour investir! Les investisseurs sont les bienvenus de presque partout dans le monde.

La seule limite est que les investisseurs de Main Street ne peuvent investir plus de 10% de leur revenu annuel ou 10% de leur valeur nette, à l'exclusion de leurs maisons. Il s'agit d'une limite par investisseur par entreprise dans laquelle ils investissent, et elle s'applique uniquement aux offres de niveau 2. Les investisseurs sont autorisés à vérifier eux-mêmes leur revenu et leur valeur nette. Les émetteurs ne sont pas tenus de vérifier de façon indépendante.

L'inclusion des investisseurs de «Main Street» qui ne sont pas nécessairement riches est le gros problème ici. Les entreprises peuvent désormais recevoir des investissements de millions de personnes qui ne pouvaient pas participer auparavant.

Les investisseurs accrédités (dont la valeur nette est supérieure ou égale à 1 $ USD) ne sont pas limités au montant de leurs investissements. Les investisseurs extérieurs aux États-Unis sont les bienvenus, avec les mêmes limites.

Notez que que la réglementation de votre pays peut vous empêcher d'investir via les offres Reg A +. En tant qu'investisseur, vous devez vérifier les réglementations en vigueur dans votre pays. Après l'entrée en vigueur des règles de la réglementation A + aux États-Unis, les organismes de réglementation canadiens ont imposé des restrictions aux investisseurs canadiens de la rue principale, de sorte que la plupart des offres Reg A + n'acceptent pas les investisseurs canadiens de la rue principale. Nous avons été informés que si une entreprise obtenait l'approbation préalable des États canadiens, État par État, les principaux investisseurs canadiens seraient autorisés à investir via Reg A +.