Tu es là

Quelle est la Greenshoe utilisée dans les introductions en bourse?

Comment la Greenshoe fonctionne-t-elle dans une introduction en bourse et en quoi consiste-t-elle?

Le nom "Greenshoe" vient de la compagnie Green Shoe Manufacturing Company (maintenant appelée Stride Rite). C’est la première entreprise à utiliser le Greenshoe dans un IPO. La dénomination sociale est "option de surallocation" du fait que, outre les actions destinées à être offertes, des actions supplémentaires sont réservées aux preneurs fermes. Ce type d’option est la seule méthode approuvée par la SEC permettant à un souscripteur de stabiliser juridiquement un nouveau stock d’émission après la détermination du prix d’offre.
La SEC a autorisé cette option pour améliorer l'efficacité et la compétitivité du processus de collecte de fonds des introductions en bourse. Cette option est uniquement autorisée pour les introductions en bourse souscrites à engagement total - qui ne sont généralement proposées par les souscripteurs que pour des opérations à plus grande échelle. Introductions en bourse. Petites introductions en bourse S-1 et Reg A + qui sont petites parce qu’elles sont limitées à $ 50 Mill, sont généralement effectuées via la souscription Best Efforts, pour laquelle la SEC n’autorise pas l’utilisation de la Greenshoe.

Stabilisation des prix

Voici comment fonctionne l’option greenshoe:

Le souscripteur agit en tant que liaison pour trouver des acheteurs pour les actions nouvellement émises de leurs clients.
Les vendeurs (direction de l'entreprise) et les acheteurs (souscripteurs et clients) déterminent le prix de l'action.
Une fois que le prix de l'action est déterminé, ils sont prêts à négocier en public. Le souscripteur utilise ensuite tous les moyens légaux pour maintenir le prix de l’action au-dessus du prix de l’offre.
Si le souscripteur estime qu'il est possible que les actions tombent en dessous du prix d'offre, il peut exercer l'option de greenshoe.
Afin de garder le contrôle des prix, le souscripteur surestime ou court-circuite jusqu’à 15% plus d’actions que celui initialement proposé par la société.

Par exemple, si une entreprise décide de vendre au public un million d'actions 1, les preneurs fermes peuvent exercer leur option de greenshoe et vendre des actions d'actions 1.15. Lorsque les actions sont cotées et peuvent être négociées publiquement, les preneurs fermes peuvent racheter 15% des actions. Cela permet aux souscripteurs de stabiliser les cours des actions en augmentant ou en diminuant l'offre en fonction de la demande publique initiale.

Si le prix du marché dépasse le prix d'offre, les preneurs fermes ne peuvent pas racheter ces actions sans subir de perte. C’est là que l’option Greenshoe est utile, car elle permet aux souscripteurs de racheter des actions au prix d’offre, protégeant ainsi leurs intérêts.

Si un appel public à l'épargne se négocie en dessous du prix d'offre, il est considéré comme une "émission cassée". Cela peut donner l’impression générale que le stock offert peut ne pas être fiable, ce qui peut amener de nouveaux acheteurs à vendre des actions ou à s’abstenir d’acheter des actions supplémentaires. Pour stabiliser les prix dans cette situation, les preneurs fermes exercent leur option et rachètent des actions au prix d'offre en retournant ces actions au prêteur (émetteur).

Greenshoes complètes, partielles et inversées

Le nombre d'actions rachetées par le souscripteur détermine s'il exerce ou non un greenshoe partiel ou un greenshoe complet. Une greenshoe partielle indique que les souscripteurs ne sont en mesure de racheter des stocks qu’avant l’augmentation du prix des actions. Un pied-à-terre entier se produit lorsqu'il est impossible de racheter des actions avant que le prix des actions n'augmente. Le souscripteur exerce l'option complète lorsque cela se produit et achète au prix d'offre. L'option de la chaussure verte peut être exercée à tout moment au cours des premiers jours 30 suivant l'offre.

The Bottom Line

L'option des chaussures vertes réduit le risque pour une société émettant de nouvelles actions, ce qui permet au souscripteur de disposer d'un pouvoir d'achat lui permettant de couvrir les positions courtes en cas de baisse du cours, sans risque de devoir acheter des actions si le prix augmente. En contrepartie, le cours de l'action reste stable, ce qui profite à la fois aux émetteurs et aux investisseurs.

Contenu connexe:

Coût de rendre votre entreprise publique en utilisant le règlement A +

Service de consultation IPO de Manhattan Street Capital

Calendrier pour une introduction en bourse selon le règlement A +